Éco-imprimerie, éco-site : une question d’impact

Partager

Je suis située en Bretagne et ici, à l’Ouest, tout le monde connaît l’imprimerie Cloître. Ce n’est donc pas pour en faire de la publicité que j’en parle, car ils sont suffisamment reconnus dans leur domaine. Il s’agit simplement de les citer en exemple sur cette question d’impact écologique que soulève l’univers de l’impression. Cloître a été en effet l’un des pionniers, sinon le premier en France, à se soucier de l’aspect environnemental dans ses activités, en tant que professionnel de l’impression, offset puis numérique.
Il se trouve que cet imprimeur propose aussi toute l’année et gratuitement des ateliers sur divers sujets. Ainsi, à Rennes, ce matin, se tenait l’atelier “Mieux maîtriser l’éco-impression et les différents labels environnementaux” autour des certifications, de la gestion du papier, des encres végétales, des normes ISO, etc.

En tant que communicante, je n’imprime que très peu, beaucoup de réalisations étant gérées et diffusées via Internet. Mais la question n’est pas résolue pour autant car ici, nous avons affaire à des milliards de connexions et de sites fonctionnant grâce à d’énormes serveurs énergivores… Ceci est d’ailleurs un paradoxe car pour économiser du papier (qui est pourtant recyclable), on pousse à la dématérialisation et à l’action en ligne alors que la consommation énergétique de Web explose (consommation électrique d’Internet en image).

Pour ceux que cela intéresse, un petit guide est passé inaperçu alors qu’il est utile et devrait être incontournable, du moins pour les développeurs et webdesigners. Il s’intitule “Éco-conception Web, les 100 bonnes pratiques pour doper son site et réduire son empreinte écologique”.

Pour ma part, et même si l’on dit parfois qu’“une image vaut mille mots”, j’ai toujours préféré le texte…  Or les images sont incontournables sur Internet ! Et il est bien difficile d’offrir un site à la fois attractif et sobre en visuel car l’image attire l’œil immédiatement… Savoir doser le nombre et la taille des images d’un site permet une meilleure fluidité par rapport au poids (temps de téléchargement) et surtout un impact minimum car les photos sont très consommatrices ; leur utilisation à outrance, en ligne, n’est donc pas un bienfait pour la planète…
Pour essayer d’équilibrer les images sur un site, il faut d’abord qu’elles trouvent leur utilité.

 

retour au blog

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *